Compte Rendu sur le Forum IATA

Sur une initiative de la Fédération Nationale des Agences de Voyages du Maroc, un Forum a été organisé à Casablanca, le 23 août 2016.

En plus des agences nationales, membres de la FNAVM, l’invitation de participation a été envoyée aux fédérations des pays d’Afrique aussi bien francophones qu’anglophones. Cette invitation a été aussi envoyée aux instances du tourisme, aux organismes étatiques et à la compagnie nationale.

Une poignée de responsables de chez IATA, aussi bien Amman ; Genève et l’Egypte a tenu a participer à ce forum. le vice-président de la WTAAA – World TravelAgencies Associations Alliance) a été choisi comme modérateur pour cet événement important pour l’avenir des relations entre le réseau et IATA.

En effet, IATA venait proposer aux agences de voyages d’Afrique et Moyen Orient, un nouveau modèle économique portant le nom de : NewGen ISS. C’était donc le thème choisi pour ce forum. En quoi consiste ce modèle NewGen ISS ?

Dans le souci de réduire les risques financiers aux compagnies aériennes et aussi de réduire ses coûts d’exploitation IATA, qui a déjà mis en lace ce nouveau système en pratique dans certains pays, tels que la Jordanie, le Japon, l’Australie et autres, veut introduire progressivement ce nouveau système dans le reste des pays de la zone MENA.

IATA est donc venue exposer sa stratégie quant à l’introduction de ce modèle NewGen ISS, qui pour le moment reste à développer afin d’être mieux compris bien avant son implémentation dans notre pays.

Aussi, il serait utile de rappeler que le NewGen ISS consiste en 3 modèles d’accréditation :

1. Accréditations standard sans exigence financière au préalable :

Elle consiste à offrir à toute personne physique ou morale de vendre des billets d’avion, via la facilité BSP, soit par l’utilisation des cartes bancaires de l’agence ou du client. IATA pense que cette forme d’accréditation faciliterait l’entré au système du BSP à un plus grand nombre d’opérateurs. Mais cela veut aussi dire que n’importe qui peut vendre via le BSP, sans même être agent de voyages. Sauf qu’au Maroc la loi actuelle exige une licence à faire délivrer par la tutelle. Mais jusqu’à quand (voir le projet de loi)?

Ce système offre aussi aux organismes ayant choisi ce mode d’accréditation de migrer vers une accréditation normale à n’importe quel moment.

2. Accréditations standard avec des garanties financières au préalable:

Ce système est identique a celui qui existe déjà dans notre pays et où IATA, après étude de nos bilans ou suite à une évaluation financière ponctuelle à laquelle peut être soumise toute agence accréditée, selon une formule qu’utilise et impose IATA et à laquelle ont été déjà exposées, plusieurs confrères. IATA pense que cette facilité pourrait être soumise à un plafonnement dit : Remittance Holding Capacity ou caping qu’IATA peut gérer au quotidien en se référant à nos ventes BSP (sans pour autant parler de kaping puisqu’elle exigera pour les dépassements de passe au paiement suggéré en premier lieu le «easy paiement ou cash).

3. Accréditation Multi pays:

Celle-ci concerne surtout les grands groupes internationaux qui auraient à gérer plusieurs points de vente un peu partout dans le monde. Notamment les multinationales, les grandes surfaces et les In plants qui ne se sont pas encore développés chez nous.

En agissant ainsi, Il est clair qu’IATA veut se protéger au maximum et surtout réduire à zéro le risque des retards et les défauts de paiement que nous connaissons.

4. En marge du Forum:

Bien entendu ces 3 formes d’accréditation ont été développées pendant toute la durée du Forum et que plusieurs confrères qui étaient présents dans la salle ont pu poser des questions pertinentes qui montraient combien ils étaient inquiets quant à l’introduction de ce nouveau système.

Les représentants d’IATA ont pu aussi développer, dans le détail, les avantages de leurs propositions, sans pour autant convaincre l’audience.

Au cours des débats qui étaient d’ailleurs très animés et dirigés le vice-président de la WTAAA – IATA a proposé une assurance (A global Insurance Solution) qui viendrait s’ajouter au prix des billets et qui serait supportée par le client (mais plutôt l’agence).

IATA est disposé à trouver une assurance de renommée internationale qui couvre déjà plusieurs pays ayant opté pour ce modèle. Notamment la Jordanie dans la zone Mena et dont un confrère a montré sa totale satisfaction à ce système.

5. Les Recommandations de ce forum :

Les Associations; les Fédérations et Syndicats du voyage de l’Afrique et du Moyen Orient présents, ce jour, mardi 23 août 2016, qui ont débattu des points présentés par IATA relatifs au NewGen ISS, recommandent :

5.1. Le report de la mise en œuvre du NewGen ISS, jusqu’à l’achèvement et la présentation finale de l’ensemble des éléments de ce projet.

5.2. La non présentation du projet NewGen ISS à la PACONF qui aura lieu à Singapore le 15/16 Septembre prochain.

5.3. Les Associations; les Fédérations et Syndicats du voyage de l’Afrique et du Moyen

Orient présents au Forum, sont en faveur des innovations technologiques qui aideraient à la protection des intérêts, aussi bien des compagnies IATA, membres du BSP que ceux des agences de voyages pour un partenariat « Win/Win ».

6. En conclusion:

Puisque les présentations des responsables de l’IATA, les le vice-président de la WTAAA –dont le rôle n’est autre que de défendre les intérêts des agences de voyages ainsi que des réactions de l’audience dont, malheureusement, il faut relever l’absence d’une majorité d’agences de voyages de tout le Maroc confondu, puisque nous n’avons noté la présence que de 5 ou 6 confrères de la région de Casablanca et Settat, de 3 agences de Rabat et de même pour Tanger. Il y a aussi lieu de signaler que les confrères africains ont répondu plus nombreux à l’invitation de la FNAVM et ont démontré leur professionnalisme et inquiétude quant au nouveau système proposé par IATA.

Il faut aussi noter la présence de certains médias dont L’économiste et Aswat qui ont couvert une partie des interventions et pu réaliser quelques interviews que les radios privées ont fait passer depuis hier. La 1ère chaine nationale de télé a aussi enregistré des interviews ainsi qu’un reportage de quelques minutes qu’elle a passé hier soir dans le dernier journal télévisé.

Préparé par Ahmed Soukkani

Membre de l’APJC Maroc

24 Août 2016.


Comments


You must be loged to add a comment !